Eau libre

Fête de l'eau libre

Récits

Technique

Amis
Contact
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
8 Abonnés
Réseaux
Récits - Projet :La Manche

« T’as fais la Manche ? »
C’est la question repère par laquelle tous les nageurs d’eau libre sont jugés.  Si la réponse est « oui », eh bien le nageur  a fait ses preuves. Sinon, il a encore du travail à faire.
Il y a des nages plus longues (le lac de Michigan), des plus froides (la Manche du nord, l’Etroit de Cook), et celles avec une faune plus dangereuse (l’Etroit de Maui, l’Ile de Robben), mais il n’y en a aucune autant synonyme de nage à l’eau libre que La Manche.  C’est pourquoi, peut-être, qu’on l’appelle tout simplement « La Manche ».


De Land’s End dans l’ouest, au Kent dans l’est, l’eau qui sépare le sud de l’Angleterre du reste de l’Europe est assez peu profonde – seulement 45m de profondeur en moyenne.  La partie la moins large est connue sous le nom de l’Etroit de Douvres – entre Douvres et Calais ; La Manche est la mer la plus naviguée au monde, avec un trafic maritime de plus de 400 navires commerciaux par jour.
Pourquoi donc est-ce que cette étendue d’eau représente-elle une traversée à la nage contre laquelle toutes les autres sont gaugées ?  Pour le savoir, il nous faut remonter le temps et étudier un peu d’histoire britannique.  Il y a beaucoup d’événements clés où La Manche apparaît : César a rejoint la rive à Walmer, le roi Canute a exigé que la mer s’arrête à Southampton, le voyage de Guillaume le Conquérant en 1066 et – au 20ième siècle – le voyage des petit vaisseaux qui ont fait l’aller et retour à Dunkerque et la Bataille d’Angleterre.


La Manche est notre meilleure défense contre les forces extérieures, mais elle est pourtant si petite – à peu près 35 kilomètres – et le fait pouvoir la traverser à la nage en est justement la preuve.
Un soldat de Napoléon a prétendu être le premier à la traverser, mais ayant pris des repos, c’est la traversée sans arrêt du capitaine Matthew Webb qui reçoit les mérites des livres d’histoire.
Ce marin de la marine marchande qui a rejoint la rive en trébuchant  au Cap Gris Nez le 25 août 1875 a du surmonter un certain nombre d’inconvénients comparé aux nageurs de notre époque.  Son régime alimentaire – de la bière, du cognac, du café et de la viande crue – ne peut guère être considéré comme étant le plus adéquate, et son maillot une pièce, fait de laine, mouillé pesait plus de 4 kilos. Il ne bénéficiait pas de la technologie pour la prévision météo et la navigation que nous avons aujourd’hui et, de plus, il devait nager la brasse puisque le crawl n’avait pas encore été adopté par les britanniques.  (Le crawl a été importé en occident, d’Amérique du sud pendant les années 1840, mais on estimait que les grands éclaboussements d’eau manquaient de dignité.)


L’exploit de Webb a installé la nage à l’eau libre dans la conscience collective et a créé une légende toujours aussi vivante aujourd’hui.  Il y aura encore 70 tentatives avant la prochaine réussite – celle de Thomas Burgess en 1911.  Burgess lui-même avait échoué 13 fois auparavant.
En 1927, suite à de nombreuses revendications douteuses, l’Association pour traverser la Manche à la nage (Channel Swimming Assication – CSA) a été fondé pour vérifier les réussites et les temps de traversée des nageurs.  Les revendications les plus douteuses impliquaient des équipements, ainsi l’américain Paul Boyton, qui a amené son « maillot de sauveteur » breveté, avec des flotteurs intégrés, à Douvres et qui a traversé la Manche 3 mois avant Webb.  Pour éclaircir la définition d’une traversée de la Manche à la nage, des règlements ont été établis.  Depuis, ces règlements ont été adoptés comme la référence dans bon nombre d’événements à travers le monde. Le CSA a été dissous en 1999 et a été remplacé par deux organismes distincts : le CSA (Ltd) et le Channel Swimming and Piloting Federation (CS & PF) qui observent et valident des traversées de la Manche à la nage.  
Les premières courses pour traverser la Manche ont eu lieu pendant les années 1950.  Le journal The Daily Mail et Butlins* ont proposés des sommes non négligeables pour inciter des nageurs internationaux à venir dans le Kent pour participer.  Mais les jours et les heures de course étaient planifiés à l’avance, et les nageurs devaient ainsi se contenter de la météo du jour choisi.  C’est bien différent aujourd’hui, puisqu’attendre la fenêtre météorologique idéale fait justement partie de l’aventure.


Plus de 1 200 individus ont traversé la Manche à la nage.   Il y a eu 1 650 traversées de faites.  On appelle souvent cette traversée de 21 miles (34 km) « l’Everest de la Nage », mais cette grande montagne a été gravie 5 101 fois, plus de 4 fois plus souvent que l’on a traversé la Manche.  En 2004, il n’y a eu que 40 traversées de la Manche, comparé à 336 ascensions de l’Everest.  
Alison Streeter – qu’on appelle aussi « la reine de la Manche » - a fait la traversée un nombre hallucinant de 43 fois.  
Petah Stoychev tient le record de la vitesse, l’ayant traversé en seulement 6 heures et 57 minutes.  Roger Allsopp, agé de 70 ans et 4 mois, a été le nageur le plus âgé quand il a réussi sa traversée en août 2011.


Jusqu’à ce que la France ait interdit la traversée de la Manche à la nage en partant de la France, on estimait qu’il était préférable de nager dans le sens France – Angleterre.  Ceci parce que le Cap Gris Nez s’étends dans la mer jusqu’à quelques 3,2 kilomètres de la côte française et il est plus difficile à viser que la côte Kentoise qui est relativement droite.
Dans un sens ou dans l’autre la réussite que la traversée représente est énorme. L’inscription qui se trouve sur un monument à Dawley, la ville d’origine de Webb, est la suivante : « Rien de grand n’est facile. »  Sans doute que toutes celles et ceux qui ont traversé la Manche à la nage seraient d’accord.

*une entreprise de vacances organisées

Gary


Date de création : 06/12/2012 @ 06:31
Dernière modification : 03/10/2013 @ 07:44
Catégorie : Récits
Page lue 1066 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Partenaires
logo sesonp.jpg calepinp.jpg logo garennep.jpg      
fontainep.jpg

psdp.jpg

logo maubuissonp.jpg      
cameleon.jpg          

 

Calendrier
SAISON 2013-2014

7-8 juin: Etape de coupe de France. Montargis.Site : usmm-natation.org

14 juin: Championnat de France d'eau libre masters. Sète. Mail:Email : stephane.lecat@ffnatation.fr

21 juin: Etape de coupe de France. Creil.Site : www.acnatation.fr

22 juin: Etape de coupe de France. Attichy.Email : amieljean@orange.fr et cnc.attichy@aliceadsl.fr

29 juin: Etape de coupe de France. Lac de la forêt d'Orient.Site : www.htpp://aube.ffnatation.fr 

5-6 juillet: Etape de coupe de France. Cesson Sévigné.Site : www.occnatation.fr 
 
5 juillet: Etape de coupe de France. Torcy.Site : www.natation-cif.fr

5-6 juillet: Etape de coupe de France. Vassivière. Site: http://www.facebook.com/EauLibre.Limousin

6 juillet: Etape de coupe de France. Jablines. Site : www.natation-cif.fr

12 juillet: Traversée de  Manhattan. 47.000m .

12 juillet: Etape de coupe de France. Compiegne. Email : jnc60.eaulibre@gmail.com

19 juillet: Etape de coupe de France. Granville. Site : www.granville-natation.fr

20 juillet: Etape de coupe de France. Bedanne. Site : http://seinemaritime.ffnatation.fr

27 juillet: Etape de coupe de France. Thonon les Bains. Site : rivesripaille.cnthonon.com

2 août: Etape de coupe de France. Gray. Email : gilbert.dieudonne0664@orange.fr

3 août: Etape de coupe de France. Lac de Gérardmer. Site : http://www.natation-gerardmer.com

15 août: Etape de coupe de France. Annecy. Site : www.dauphins-annecy.com

30 août: UltraEbre. 30.830m . http://www.ultraebre.com/

Connexion...
 Liste des membres Membres : 13

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonyme en ligne : 1

Total visites Total visites: 24021  

Webmaster - Infos

Ip : 18.212.93.234

^ Haut ^